Vous êtes ici

Le chauffage au bois

Chauffage au bois 77.Seine et Marne

                  

    Le bois est une des rares sources d’énergie disponible localement.
    L’investissement peut être plus élevé que pour d’autres systèmes utilisant
    des énergies fossiles mais sera sans doute moins cher à l’exploitation.
 

LES POËLES A BOIS

3 principaux types de poêles à bois sont couramment installés en rénovation:

•Poêle à bûches
•Poêle à granulés
•Poêle à accumulation

Il existe également des poêle de masse qui sont des systèmes, plus chers, très lourds (800 kg à plusieurs tonnes) pouvant accumuler énormément de chaleur et la restituer lentement (jusqu’à 120 h après extinction du foyer) offrant un confort de chauffe inégalé. Ces poêles sont plutôt installés au moment de la construction ou lors d’une lourde réhabilitation car il est quasi impératif de les placer au centre du logement pour permettre un chauffage uniforme.

Voici un comparatif de différents types de chauffage au bois :

 

 

 

 

 

 

 

Plus le rendement est élevé et moins l’appareil consomme de bois. Le rendement de combustion est le plus élevé lorsque le poêle tourne à pleine puissance, il se dégrade lorsque le poêle tourne à bas régime.

L’autonomie est la durée pendant laquelle l’appareil peut chauffer jusqu’à épuisement de la réserve de combustible. Plus l’autonomie est importante, moins fréquent sera le rechargement du poêle en combustible est plus grand sera le confort d’utilisation

Bien que le poêle à granulés utilise un système d’allumage, d’alimentation et de régulation entièrement automatisé, il diffuse sa chaleur principalement par convection (et un peu par rayonnement). Le poêle à accumulation a une autonomie moins grande mais diffuse une chaleur plus douce en utilisant le rayonnement de manière plus important comme mode de transmission de la chaleur.

Conseil pour l’achat : Privilégiez le label « Flamme verte » qui vous garantit de très bonnes performances globales de l’équipement en termes de rendement et d’émissions de particules et rend le produit éligible aux aides publiques si vous le faites installé par un professionnel RGE.

Conseil dimensionnement : Ne pas faire l’erreur de choisir un poêle trop puissant en espérant chauffer la totalité du logement ! La chaleur dégagée serait telle que vous auriez une température dépassant 30 °C dans la pièce où se situe le poêle sans pour autant dépasser 25°C dans les pièces éloignées. Il est recommandé de dimensionner son poêle par rapport à la pièce dans laquelle il se situe pour obtenir un confort d’utilisation optimum.

Conseil d’installation : emplacement idéal au centre de l’habitation au RDC. Il est vivement recommandé de prévoir une prise d’air extérieure si le logement est bien étanche à l’air (pour éviter tout risque de combustion incomplète).

LES CHAUDIËRE A BOIS

Il existe 3 grands types de chaudières à bois : chaudières à bûches, chaudières à plaquettes, et les chaudières à granulés.

Les chaudières à bois ont l’avantage de pouvoir assurer le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Il est important de souligner qu’il existe des chaudières bois utilisant la technologie basse température condensation (anciennement réservée aux chaudières fioul et gaz) : les rendements peuvent donc aussi élevés sur les chaudières bois que les chaudières gaz et fioul.

Conseil achat : Tout comme le poêle, la chaudière au bois est éligible au dispositif d’aides publiques à partir du moment où l’équipement respecte une performance minimale en terme de rendement et d’émissions de particules et que vous le faîte installer par un professionnel RGE. L’ADEME recommande le choix d’un produit labellisé Flamme verte pour être certain de bénéficier d’un équipement performant et respectant toutes les normes en vigueur.

Conseil installation : Si vous optez pour une chaudière plaquettes ou granulés, pensez à l’emplacement du silo de stockage, à l’espace qu’il occupera et à la manière dont il faudra le recharger (accessibilité…). Il vous faut

Conseil utilisation : Attention aux arnaques si vous achetez votre combustible bois au poids. Un bois humide pèse plus lourd et il offre un rendement de combustion bien moins élevé qu’un bois sec ! L’idéal est d’acheter un bois avec une humidité inférieure à 20%. Regardez également si le bois est certifié NF bois de chauffage, signe de qualité.

Ne brûlez pas les bois traités, les vieux meubles, les agglomérés… dégagent des polluants toxiques en brûlant et peuvent encrasser très rapidement votre chaudière.